Archipel
( 150 haïkus avant de mourir encore)

Archipel est une installation vivante explorant des paysages intérieurs sous forme de rituels inventés. Chacun cherche à s’habiter soi- même comme s’il était son propre territoire à envahir. Cette tentative de reconnexion avec son existence passe indéniablement par la mort de certaines parties de soi, comme une mue avant de renaître, une transformation lente vers un autre moi. Archipel considère les êtres comme des îles seules au milieu des eaux, mais toujours connectés par les écosystèmes invisibles et insondables qui finissent par rattacher les âmes humaines.

10 performeurs, chacun enfermé dans une petite maison de bois, répètent le même geste durant les 2 heures de la représentation. Les spectateurs espionnent ces âmes en cage à l'aide d'un trou, en écoutant leur voix réciter 150 haïkus, comme une prière sur l'existence.  

1522251_10154528428990274_6939737135274851073_n
10603764_10154528429825274_7052950805248304627_n
15229_10154528429060274_6902956606265106797_n
10440924_10154528429170274_3716926954789411895_n
10416571_10154528429690274_3307990248267858944_n
10454524_10154528429365274_6596978242056767009_n
10406445_10154528429395274_8393540854342798889_n
10590536_10154528429530274_1373379339366621436_n

Conception : Félix-Antoine Boutin et Vincent De Repentigny

Texte et Mise en scène : Félix-Antoine Boutin


Scénographie : Machine - Design Appliqué

Performance : Alexis Lefebvre, Peter James, Marie-Line Archambault, Mykalle Bielinski, Jonathan Fortin, Toshiro Arthur W Kamara, Diane Dauphinais, Alex Huot, Alex Trahan et Rasili Botz.

Ce spectacle a été créé et diffusé en coproduction avec le Festival de Théâtre de Rue de Lachine, puis a été repris dans le cadre du OFFTA 2015.

Ce projet est rendu possible grâce au soutien du Conseil des Arts du Canada.

Crédit Photo: Vi